L’équipe

Les Facilitatrices Agiles

Les membres de l’équipe sont en priorité des facilitateurs d’apprentissage. Lorsqu’un autre membre de l’école les sollicite , ils aident et apportent leurs savoirs, expérience et méthodologie pour trouver des solutions, ils sont là pour répondre à la curiosité des enfants et à leur soif de nouvelles connaissances, et les accompagner dans leur processus d’apprentissage. Cela par tous les moyens possibles notamment l’utilisation de leurs réseaux pour trouver des ressources adaptées au besoin et les méthodologies agiles de gestion de projets. Ils sont également les garants du bon fonctionnement de l’école et du respect du règlement intérieur qui fixe le cadre et des instances démocratiques. Ils gèrent les aspects administratifs et financiers afin de garantir la pérennité de la structure.

Comme tous les membres de l’école y compris les enfants ils proposent et animent des activités en fonction de leurs centres d’intérêts et leurs compétences.

Facilitatrice Agile d’Apprentissage

Marianne

Je suis maman de 2 enfants de 18 et 21 ans, je suis mariée à Pascal, ingénieur. Je suis actuellement cadre en entreprise depuis plus de 20 ans dans le domaine de l’informatique où j’ai géré de nombreux projets d’entreprise. Je suis diplômée d’un DEST du CNAM en informatique de gestion et de nombreuses formations ont jalonné ma carrière : des formations techniques mais aussi des formations en management coopératif, en gestion de projet, en gestion d’entreprise et en accompagnement au changement. J’ai toujours eu soif d’apprendre et de partager mes découvertes avec une passion particulière pour les neurosciences et le développement durable.

Lors de leur scolarité mes enfants se sont souvent plaints de s’ennuyer à l’école, ils auraient aimé avoir plus du temps pour approfondir les sujets qui les passionnaient et mettre en pratique les apprentissages. En entreprise,  j’ai souhaité travailler avec des gens en coopération et avec agilité, j’ai souhaité que  le droit à l’erreur soit reconnu et que le travail d’équipe soit valorisé en priorité. Malheureusement cela reste encore très compliqué car notre éducation ne nous a pas formés à la coopération mais plutôt à la compétition.

Apres avoir suivi la formation d’Isabelle Peloux , sur la pédagogie de la coopération aux Amanins, ainsi qu’une formation à l’école démocratique de Paris; j’ai fait le choix aujourd’hui de fonder une école car je pense que c’est le bon moment pour changer le monde et pour faire ma part de Colibris . Je veux que les enfants viennent à l’Ecole Agile avec plaisir et envie pour que nous créions ensemble le monde de demain sur les bases de la bienveillance, la coopération, l’égalité et le respect des rythmes et valeurs de chacun. Je veux que ces enfants deviennent des citoyens de demain heureux, responsables et créateurs de leur avenir.

Facilitatrice Agile d’Apprentissage

Marjorie

J’ai 35 ans et je suis maman de trois jeunes enfants de 3 à 10 ans.

Je suis une véritable autodidacte ou caméléon professionnel, j’ai accumulé les expériences qu’elles soient dans la santé, le social, l’assurance, ou encore le bâtiment… ce parcours guidé au départ par un dégoût de l’école qui a éteint ma soif d’apprendre, m’a été permis grâce aux partages de savoir, de valeurs et de dons de belles rencontres.

Je suis passionnée par les gens, par la lumière que chacun dégage. Derrière chaque personne il y a des aspects du monde que j’ignore, ce qui me donne l’envie d’explorer toujours un peu plus loin pour nourrir ma connaissance .

Ma rencontre avec Marianne, a été une révélation sur mon chemin de vie.

Dans l’Ecole Agile, je m’engage à offrir une nouvelle chance à nos enfants scolarisés industriellement, je m’engage à leur offrir le temps de grandir et le temps d’apprendre dans un environnement indulgent, prévenant et fraternel.

Arrêtons d’inventer des dispositifs extraordinaires contentons-nous déjà de faire entrer de nouveau la vie dans le lieu où le jeune être humain s’épanouit, car à mon sens les environnements industriels ferment l’extraordinaire intelligence de nos enfants.

L’être humain qu’il soit enfant, adolescent, ou adulte est un est un être câblé pour apprendre en vivant dans la chaleur, le dynamisme et la complexité du monde réellement.

Je suis convaincue qu’avec l’école Agile nous allons construire un nouvel avenir.

Facilitatrice Agile d’Apprentissage

Arabella

Je suis anglaise de Londres, maman de deux enfants bilingue anglais/français et passionnée par l’éducation alternative. 

J’ai grandi entre l’Angleterre, la Belgique et la France ou j’ai passé le baccalauréat littéraire à Paris avant d’obtenir une licence en Langues Modernes à l’Université d’Exeter en Angleterre et le CELTA (Enseignement de l’anglais en tant que langue étrangère) de l’Université de Cambridge.  

Je suis formatrice en anglais depuis 10 ans dans des établissements d’enseignement dit alternatifs en Guadeloupe. Dans ces établissements, j’ai pu témoigner qu’un enfant apprend plus vite si il est engagé et si il s’amuse. De ce fait j’ai mis en place des ateliers artistiques et créatifs tel le théâtre, la cuisine, ou encore la découverte de l’histoire et la géographie du monde anglophone. 

De retour dans les Pyrénées Orientales depuis peu et souhaitant poursuivre mon parcours professionnel dans l’éducation alternative, j’ai découvert la merveille des écoles démocratiques. J’ai pu intégrer l’équipe de l’Ecole Agile, des personnes passionnées et concernées par le bien-être de l’enfant qui est un individu.

Facilitatrice Agile d’Apprentissage

Vinciane

Une collègue m’a récemment dit : « Vinciane, tu sais qu’on conseille de ne pas mettre plus de 3 couleurs quand on s’habille » …Je me suis regardée de bas en haut…et lui ai répondu… : « Je ne suis pas ON je suis MOI ». Elle a ri et m’a dit que j’avais raison.

Sinon, j’ai 43 ans et 2 magnifiques enfants (les plus beaux de la terre !) de 12 et 14 ans. Je suis infirmière depuis 20 ans et j’ai travaillé en structures (Clinique Notre -Dame d’espérance, Clinique Mutualiste, Centre Bouffard-Vercelli…etc.) puis en activité libérale jusqu’en 2015 avant de faire une petite pause pour me recentrer sur la vie.

J’ai alors pris conscience que je voulais transmettre aux enfants…j’ai donc suivi la filière « normale » … passé avec succès mon MASTER MEEF (Métiers de l’Education, de l’Enseignement et de la Formation) avant de tenter le CRPE (Concours de Recrutement de Professeurs des Ecoles) …3 fois j’ai obtenu les écrits et 3 fois mon hypersensibilité a pris le dessus en me faisant rater les oraux…pour que j’accepte, en fait, que ça n’était pas la bonne voie pour moi…

C’est également grâce à mes « petits élèves » (en cours particuliers) que j’ai trouvé le bon chemin…celui de l’école agile. Ils sont atteints de troubles DYS (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie, dyspraxie et dysphasie) ou TDAH (troubles du déficit de l’attention et hyperactivité) ou tout simplement n’arrivent pas à suivre dans le système qui leur est imposé. Ils m’ont obligée à faire de nombreuses recherches et sans cesse à m’adapter à eux, afin de réussir à trouver leurs propres astuces pour continuer dans l’école ordinaire.

Comme leurs parents, je suis fière d’eux. Fière d’avoir été utile à faire ressortir l’esprit de chacun, la confiance perdue, les clefs pour continuer seul… J’ai confiance en l’être humain et suis certaine qu’il vaut mieux travailler en collaboration, en coopération plutôt qu’en compétition dans ce monde en pleine mutation…

Le système éducatif actuel en France n’a pas évolué au même rythme que ce monde en perpétuelle restructuration.

Chacun est différent…alors servons-nous de ces différences comme une force, plutôt que de vouloir les faire entrer dans des cases trop petites…je suis persuadée de faire le bon choix en me joignant à l’école agile.

La Directrice

Anne Marie

En tant qu’enseignante chercheure en économie sociale et solidaire, je suis doublement intéressée par le projet de création de l’école démocratique : il répond à des besoins sociaux importants. Bon nombre de jeunes et de parents ne supportent plus l’éducation standardisée et hiérarchisée.
Il permet à tout un Collectif de se mobiliser pour développer des méthodes d’enseignement bienveillantes basées sur la coopération et le respect du rythme et de l’intérêt des jeunes. C’est donc avec plaisir que je participerai au projet de l’Ecole Agile.

Le Président

Pascal

Directeur des Systèmes D’Information d’un groupe chocolatier français réputé, je suis un grand fan des méthodes de management modernes, basées sur l’autotélisme, face à un monde en perpétuelle accélération du changement ; et quitte à changer, je suis également un partisan avide de la bienveillance à tous les étages, qui permet à tous d’adopter les comportements adéquats, dans la paix et le bien-être de tous, même et y compris au travail.

L’école agile et démocratique, que propose l’équipe, vise à former des jeunes gens qui se prennent en main, qui savent ce qu’ils veulent et comment l’obtenir, dans un esprit constructif, collaboratif, respectueux de chacun.

Je suis bien-sûr à la disposition de l’école et des enfants sur des sujets où je pourrais amener un peu d’expertise (informatique, mathématique, physique, golf)

Comme on dit sur un réseau social connu, I like!

Le Sécretaire

Jean Claude

Pourquoi suis je intéressé par le projet porté par Marianne de mise en place d’une école démocratique ?

1) venant du monde de la formation et de l’orientation professionnelle, j’ai toujours été très ouvert et sensible à la façon  dont les personnes « fonctionnaient » ;

2) étant très attaché aux valeurs humaines (respect, coopération, partage, responsabilité individuelle et collective, autonomie…) portées par le mouvement de l’économie solidaire, je me suis toujours impliqué dans nombre de ses structures ;

3) ne supportant pas la violence et la volonté de normalisation développées par les institutions et plus précisément par le système scolaire et dont ma fille a subi les conséquences négatives et réductrices ;

Je ne peux que me sentir très sensibilisé par cette approche autre de « l’école » qui fait de l’enfant l’épicentre de la démarche d’accompagnement de son développement en qualité d’individu singulier et de futur citoyen à part entière.